comment-saimer-autoportrait-noir-et-blanc

En cette période de Saint-Valentin, j’avais envie de vous parler d’amour. Mais peut-être pas l’amour que l’on a tous en tête : tomber amoureux, partager une relation, aimer quelqu’un, se mettre en couple… Non, j’ai plutôt envie d’évoquer un amour bien plus important, bien plus nécessaire pour se sentir heureux : l’amour de soi. Mais si aimer quelqu’un est assez naturel, s’aimer soi-même n’a finalement rien d’évident.

– SE (RE)TROUVER –

Une rupture, ce n’est jamais facile, quelle qu’elle soit. Mais si on y regarde un peu plus près, elle peut permettre d’en apprendre plus sur soi, et notamment sur certains fonctionnements à ne pas reproduire.

S’il y a quelque chose que je crois avoir compris, c’est que nous sommes responsables de notre propre bonheur. Que nous choisissons qui nous voulons être, et surtout qui nous ne voulons plus être. Avant, je me disais souvent : « Mais pourquoi moi ? », en rejetant la faute sur Pierre, Paul ou Jacques. Il est plus facile d’en vouloir aux autres qu’à soi-même. Mais finalement, si on m’a fait du mal, c’est uniquement parce que j’ai laissé des personnes me traiter d’une façon inadéquate. Parce que je n’ai pas su m’affirmer. Pas su m’estimer. Pas su m’aimer…

comment-saimer-autoportrait-noir-et-blanc

– S’AIMER AVANT D’AIMER L’AUTRE –

Apprendre à s’aimer… comment fait-on ? Voici quelques clés, qui m’aident jour après jour à reprendre confiance en moi.

– S’accepter –

Je ne suis pas parfaite. Des erreurs, j’en ai fait des tas (et j’en ferai sûrement beaucoup d’autres), et elles ont tendance à revenir occuper mes pensées régulièrement, ce qui a pour conséquence d’affecter mon estime de moi-même. Mais dernièrement, j’ai lu une phrase qui m’a beaucoup parlé : « Oublie tes erreurs, mais retiens la leçon ». J’essaye maintenant d’appliquer ce mantra dès que certains mauvais souvenirs refont surface.

– S’AFFIRMER –

Quels-sont mes besoins ? Qu’est-ce qui est important à mes yeux ? Je pensais le savoir depuis pas mal de temps déjà. Mais même en sachant tout cela, j’avais toujours tendance à me contenter de ma situation, en oubliant que j’étais la seule et unique personne à pouvoir répondre à mes désirs. Il suffit de s’autoriser à dire non. Savoir dire non, c’est se dire oui à soi. C’est s’écouter. Se respecter (et se faire respecter).

– Méditer –

Il est très difficile de contrôler son mental, mais grâce à la méditation, je réussis petit à petit à me recentrer et à prendre de la distance par rapport à mes pensées. Mais surtout, cette pratique me permet de focaliser mon attention sur le moment présent. Car s’il est inutile de ressasser le passé, il n’est pas forcément mieux d’anticiper le futur, sur lequel finalement, nous n’avons aucune prise.

– Se lancer de nouveaux objectifs –

Qu’ils soient petits ou grands, l’important étant qu’ils soient réalisables. Le fait de relever un nouveau défi nourrit forcément notre confiance en nous, puisqu’il permet de prendre conscience de nos capacités. Pour ma part, j’ai voulu reprendre certaines activités que j’avais abandonnées avec le temps, afin de progresser, encore et toujours. Encore une fois, inutile de chercher de la fierté dans le regard d’autrui si nous ne sommes pas capables d’en éprouver pour nous-mêmes.

– S’inspirer –

J’ai beaucoup lu ces derniers temps. Des articles, des témoignages, des livres feel-good… Je me suis entourée aussi, des gens que j’aime, de ceux qui semblent heureux… Cela dit, il me semble important d’arrêter de chercher sans cesse l’approbation des autres, un compliment, un encouragement… Car refuser de s’en remettre aux autres pour tout ce qui me concerne, c’est apprendre à me faire confiance. Les gens ne peuvent pas m’estimer plus que je ne m’estime moi-même, donc c’est à moi de faire le boulot, pas aux autres de me rassurer sans cesse.

– Se sourire –

Pour l’illustration de ce billet, je savais que je voulais faire un autoportrait. Mais après une trentaine de clichés,  je n’étais toujours pas satisfaite du résultat. Alors, j’ai essayé de sourire, de me sourire, juste pour voir. La première a été la bonne.

comment-saimer-autoportrait-noir-et-blanc

– S’aimer pour changer –

En fait, je me suis rendu compte que j’étais trop souvent dans le même schéma quand il s’agissait de mes relations, et le simple fait d’en prendre conscience m’a permis de découvrir que j’avais la possibilité de faire de nouveaux choix à l’avenir, de ne pas rester dans ce cercle vicieux. Alors si je partage ma réflexion avec vous aujourd’hui, c’est surtout dans l’espoir qu’elle puisse aussi servir à d’autres…

Est-ce que j’ai hâte de trouver à nouveau quelqu’un ? Non, absolument pas. Mais je suis pressée de me (re)trouver.

On se retrouve prochainement pour un nouveau billet, mais en attendant, vous pouvez (re)lire mon diy avec des bocaux vides, pour un cadeau de Saint-Valentin personnalisé.

Merci de m’avoir lue & au plaisir de vous lire,

Mots En Scène

Blog à tendance minimaliste et slow lifestyle

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookPinterestGoogle Plus

Share:
Written by Mots En Scène
Blog à tendance minimaliste et slow lifestyle