outlander-saison-3-outlander-saison-2-outlander-saison-1

A l’occasion de la sortie de la saison 3 de Outlander sur Netflix, j’avais très envie de vous parler de cette série qui m’a véritablement marquée et dont j’attends la suite depuis des mois. Si vous connaissez les livres de Diana Gabaldon, vous savez de quoi parle Outlander ; pour les autres, voici un petit topo : En 1945, Claire, Anglaise mariée à Franck Randall est une infirmière de guerre qui se retrouve accidentellement transportée dans l’Écosse du XVIIIe siècle, en 1743 exactement. Dans son périple, elle rencontrera Jamie Fraser, un jeune guerrier Écossais avec qui elle va vivre de grandes aventures, laissant peu à peu derrière elle sa vie d’avant.

outlander-Claire-Jamie-horse

© Tumblr

Outlander : fantastique, historique, romance, action…

Passés les deux premiers épisodes qui plantent le décor, on est vite transportés par l’histoire et on en redemande encore et encore. Si je devais résumer, je dirais que Outlander est un savant mélange entre Games of Thrones et Dr Quinn (ce n’est pas péjoratif, j’adore Dr Quinn). On pourrait reprocher à la série de frôler la niaiserie concernant l’histoire d’amour, ou encore de s’être inspirée des livres Harlequin pour les scènes de sexe, mais ce serait se tromper… Car oui, la romance est très présente dans cette série, mais elle ne se résume pas à cela : l’histoire avec un grand H tient une place centrale dans le scénario (la rébellion jacobite, la bataille de Culloden…), nous dévoilant au passage la violence qui pouvait exister à cette époque.

Des scènes choquantes

Outre la torture, le sexe tient une place importante dans Outlander. La série montre des scènes très crues où la nudité est très présente. Des scènes d’autant plus réalistes, mais qui peuvent aussi déranger, choquer… Il est d’ailleurs important de saluer la performance des acteurs de la série. S’ils sont tous excellents, Tobias Menzie qui interprète Jack Randall est juste saisissant. Jamais je n’ai vu un « méchant » aussi convaincant à la télévision.

outlander-jack-randall

© Giphy

Claire, la femme forte et indépendante

Il est aussi important de souligner le caractère féministe de la série, notamment grâce au personnage de Claire, interprété par Caitriona Bafle. Une femme libre, courageuse, un brin vulgaire parfois, qui assume sa sexualité et qui n’hésite pas à s’opposer aux pratiques archaïques de l’époque.

Jamie, le gendre idéal

Je défie quiconque de ne pas tomber amoureux.se de Jamie Fraser (Sam Heughan) en l’espace de 3 épisodes. Et même si ce personnage n’est pas le seul attrait de la série, on ne peut pas nier qu’il contribue grandement à son succès…

outlander-claire-jamie

© Giphy

Des personnages attachants

J’ai déjà cité les trois protagonistes de cette saison 1, mais il faut bien le dire, tous les personnages de Outlander apportent quelque chose à la série, comme par exemple un peu d’humour, ce qui permet de desserrer les dents quand la tension est trop forte (et je vous assure que cela arrive souvent).

Une atmosphère particulière

Pour conclure, je voudrais insister sur l’atmosphère particulière de la série : décors, costumes, musiques… tous les ingrédients sont réunis pour nous faire voyager dans le temps. J’ai tellement été conquise que je programme même un séjour en Écosse…

menhirs-outlander

J’espère vous avoir donné envie de regarder Outlander et que vous l’apprécierez autant que moi. Les deux premières saisons sont disponibles sur Netflix et la saison 3 à partir du 11 septembre, à raison d’un épisode par semaine.

En attendant de vous retrouver, n’hésitez pas à découvrir deux autres de mes coups de cœur sur Netflix, 13 Reasons Why et Bloodline.

Merci de m’avoir lue & au plaisir de vous lire,

Mots En Scène

Blog à tendance minimaliste et slow lifestyle

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookPinterestGoogle Plus

Share:
Written by Mots En Scène
Blog à tendance minimaliste et slow lifestyle