13-reasons-why-serie-netflix-critique-avis

J’avais mis un petit rappel dans mon agenda pour ne pas oublier de regarder la nouvelle série 13 Reasons Why, sortie le 31 mars sur Netflix. Deux jours plus tard, j’avais visionné les 13 épisodes ; et aujourd’hui encore, j’y pense encore tant elle m’a captivée. Mais avant de vous expliquer pourquoi il ne faut pas passer à côté de 13 Reasons Why, laissez-moi vous planter le décor :

Clay Jensen découvre une boîte remplie de cassettes sur le pas de sa porte.  Treize enregistrements pour treize personnes, impliquées de près ou de loin dans le suicide de son amie Hannah Baker. Ce support audio va permettre à Hannah de raconter l’histoire se sa vie, et plus précisément de sa mort : au fil des cassettes, nous revivons tous les moments-clés qui ont poussé cette jeune fille à vouloir mettre fin à ses jours…

► 13 raisons de regarder « 13 Reasons Why »◄
13-reasons-why-serie-netflix-clay-critique-avis

© 13 Reasons Why

– 1 –

Vous l’aurez compris, cette série sur les ados n’est pas comme les autres… Elle ne fait fait pas que dépeindre leur quotidien, entre lycée, copains, profs et parents… elle est plus que ça, elle va au-delà des apparences… elle est engagée. Engagée contre l’intimidation, le harcèlement, le slut-shaming ou encore le revenge porn.

– 2 –

Si la série nous plonge dans l’univers d’un lycée américain, cette série n’est pas, à mon sens, uniquement destinée aux adolescents. Parce que si le genre teen-drama est souvent abordé de manière puérile, 13 Reasons Why réussit le pari de nous (re)plonger dans cette période tout en finesse, de manière intelligente et mature, en esquivant les pièges du teen show américain sans toutefois en abandonner le format.

– 3 –

Je rajouterais aussi, de manière réaliste. Est-ce qu’il y a des clichés dans 13 Reasons Why ? Quelques-uns oui, tout du moins au premier abord. Les sportifs et les pom-pom, les premiers de la classe, les geeks… ils sont tous là, comme dans toute série pour ados qui se respecte. Mais ils sont très vite balayés, notamment grâce au personnage central de Hannah Baker, qui ne répond pas aux stéréotypes de la jeune fille harcelée : jolie, plutôt populaire, plutôt intégrée aussi… et pourtant.

– 4 –

Parlons justement des acteurs de 13 Reasons Why, tous aussi convaincants les uns que les autres, aussi bien les principaux que les secondaires. Un casting étonnant car pour la plupart, il s’agit d’inconnus du petit écran. Tout d’abord Dylan Minette (Clay Jensen), qui interprète le personnage central de la série aux côtés de Katherine Langford (Hannah Baker). Il a à peine plus de 20 ans, et déjà, il livre une performance assez incroyable. Idem pour sa partenaire. Citons aussi Brandon Flynn dans le rôle de Justin et Miles Heizer qui incarne Alex (qui sont d’ailleurs en couple derrière les caméras). Mais aussi…

– 5 –

Kate Walsh, qui interprète la mère de Hannah. Et si son visage vous dit quelque chose, c’est parce qu’elle joue aussi dans Grey’s Anatomy (Addison Montgomery). Un plaisir de la retrouver, d’autant plus qu’elle est très convaincante dans son rôle de mère éplorée.

kate-walsh-13-reasons-why

© 13 Reasons Why Kate Walsh

– 6 –

Il faut savoir que la série est adaptée d’un best-seller de Jay Asher publié en 2007, et dans plus de 10 pays. Un succès qui prouve bien que cette histoire mérite d’être connue.

– 7 –

Et peut-être parce que c’était bien écrit au départ, j’ai trouvé les dialogues franchement réussis, avec une certaine liberté de ton. Pour ceux qui s’en souviennent, un peu à la « Angela, 15 ans ». Et ce n’est pas le seul point commun de ces deux séries : toutes deux sont des fictions représentant fidèlement leur génération, sans aucun filtre, quitte parfois à déranger, voire choquer les téléspectateurs.

– 8 –

Et justement, pas de censure dans 13 Reasons Why. Certaines scènes auraient pu être suggérées, comme par exemple celle du suicide. Mais non, on nous montre la réalité telle qu’elle est, qu’elle soit agréable ou non à regarder.

– 9 –

Pour ce qui est d’écouter en revanche, c’est un pur régal. Une bande-son aux accents rock avec des groupes légendaires comme Joy Divison ou The Cure, mais aussi des morceaux plus récents comme Into the Black de Chromatics ou The night we met de Lord Huron. Plus étonnant, Selena Gomez interprète deux chansons : Only you, une reprise de Yazoo qui date de 1982, et une version acoustique de Kill em with kindness, issue de son album Revival.

– 10 –

J’ai dit étonnant ? En fait pas du tout : au départ, 13 Reasons Why devait être un film et Selena devait jouer le rôle de Hannah, mais le projet n’a jamais été concrétisé. Par la suite, la Paramount a récupéré les droits d’adaptation du roman pour en faire une série. Une série produite par… Selena Gomez. 

13-reasons-why-serie-netflix-clay-hannah-critique-avis

© 13 Reasons Why

– 11 –

Grâce à la bande-son et l’utilisation des cassettes et du Walkman, il y a une petite touche de nostalgie dans 13 Reasons Why, mais pas aussi rétro que dans Riverdale (une autre série Netflix). Et soit dit en passant, quelle déception… Car si je n’ai pas pu décrocher de la première, j’ai dû abandonner la seconde en cours de saison tant l’intrigue est brouillon et les personnages insipides et caricaturaux…

– 12 –

… ce qui est tout le contraire de 13 Reasons Why.  En plus d’avoir des personnages travaillés et subtils, elle est parfaitement réalisée, les ellipses temporelles sont maîtrisées et la tension ne retombe jamais. Pourtant, dès les toutes premières secondes du premier épisode, on sait déjà comment se finit l’histoire. Mais finalement, la seule vraie question que l’on se pose, c’est pourquoi ?

– 13 –

Pourquoi une jeune fille comme Hannah a-t-elle délibérément choisi de mourir ?  Et finalement pourquoi cette idée peut-elle germer dans la tête des adolescents d’aujourd’hui ?  Comment pouvons-vous éviter cela ? Voilà le véritable fond de cette série : une volonté d’ouvrir un dialogue sur le mal-être adolescent en général et le suicide en particulier, tout en dénonçant au passage la culture du viol et les conséquences néfastes des réseaux sociaux sur notre société.

Si j’ai bien fait mon job, vous devriez avoir envie de vous pencher sur 13 Reasons Why, sinon, je vous laisse regarder le teaser :

Ce billet inaugure une toute nouvelle catégorie appelée Slow Time, où j’ai envie de vous faire découvrir mes coups de cœur en matière de culture. J’espère que vous prendrez plaisir à les lire…

► You can’t stop the future, you can’t rewind the past. The only way to learn the secret… is to press play. ◄

Jay Asher – 13 Reasons Why –

Mots En Scène

Blog à tendance minimaliste et slow lifestyle

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookPinterestGoogle Plus

Share:
Written by Mots En Scène
Blog à tendance minimaliste et slow lifestyle