astuces-zero-dechet-cuisine-vaisselle

Quand j’ai eu envie de réduire mes déchets, notamment dans la cuisine, je n’ai pas su par où commencer ; devant l’ampleur de la tâche, j’ai même failli baisser les bras. Et puis j’ai commencé par une toute petite chose, puis une deuxième, et finalement, toutes ces petites actions ajoutées les unes aux autres ont fait que petit à petit, ma cuisine est devenue plus « slow-écolo », sans que je m’en rende vraiment compte. Voici mes astuces.

– 10 astuces slow-écolo à mettre en place dans la cuisine –


water-kitchen

L’eau 

Voici la première toute petite chose que j’ai mise en place, qui ne paye pas de mine comme ça, mais qui est un bon réflexe à adopter. Je ne savais jamais quoi faire de l’eau qui restait dans les verres après chaque repas ; et finalement au lieu de les vider dans l’évier, j’ai pensé à m’en servir pour arroser les plantes.

Acheter en vrac

Quand c’est possible, je me rends dans mon magasin bio pour me ravitailler en pâtes, semoule, lentilles et céréales en vrac. Certains diront que cela coûte plus cher, pourtant ce n’est pas forcément vrai. Je trouve les prix assez équivalents et qui plus est, je n’achète que la quantité dont j’ai besoin. Pour les conserver, j’ai investi dans de grands bocaux en verre (Le Parfait) qui en plus d’être pratiques, sont aussi très jolis.

Aller au marché

Une autre bonne habitude à prendre, quand notre emploi du temps nous le permet, c’est d’aller au marché pour se ravitailler en fruits et légumes. Toutefois attention, certains étals n’ont rien de local et on y trouve aussi des produits venant de très très loin. Pour ma part, un seul maraîcher propose des légumes de saison cultivés sur ses propres terres, et même si je ne trouve pas tout, c’est un vrai plaisir de lui acheter ses produits. Quand j’y vais, je pense aussi à amener mes sacs en tissus et à refuser ceux en plastique.

L’essuie-tout

Très facile à mettre en place ! Pour éradiquer le Sopalin de sa cuisine, il suffit de le remplacer par des chiffons microfibre pour éponger et nettoyer, des serviettes en tissu pour les repas et des torchons pour cuisiner.

Le café

Je ne vais pas mentir, utiliser une cafetière a un côté vraiment très pratique. Mais j’ai quand même décidé de me débarrasser de ma Senseo au profit d’une machine à expresso qui ne requiert ni dosettes, ni capsules, ni filtres. Si ce choix peut s’avérer coûteux, les cafetières italiennes sont aussi une très bonne alternative.

astuces-zero-dechet-cuisine-cafe

Peau de banane

Comment trouver une utilité à quelque chose qui est censé être jeté ? Astuce trouvée sur un groupe Facebook, utilisez l’intérieur des peaux de banane pour cirer vos chaussures en cuir !

La vaisselle

Etant une (trop) grande consommatrice de produit vaisselle et d’éponges, je voulais absolument m’améliorer à ce niveau là… Comme premier pas, je me suis d’abord tournée vers des éponges en microfibre lavables pour remplacer celles du commerce, et j’ai aussi une brosse spéciale pour les plats qui nécessitent d’être récurés. Enfin, je n’achète plus de produit vaisselle. A la place, j’utilise du (vrai) savon de Marseille solide que je frotte à mon éponge, et c’est tout aussi efficace ! Si toutefois ma vaisselle est encore trop grasse, je rince au vinaigre blanc parfumé aux agrumes (voir plus bas). Enfin, si certains plats font de la résistance, je les fais tremper dans de l’eau chaude avec un peu de bicarbonate de soude. (Edit : en complément, j’utilise aussi une éponge Loofah).

Les restes 

Quand on a pas (encore) de composteur, ça fait mal au coeur de jeter certains déchets organiques. Je m’y mets petit à petit mais dorénavant, pour les poireaux que je consomme énormément, je garde le vert pour en faire une soupe ! Pour cela rien de plus simple : dans une casserole remplie d’eau je mets du bouillon de légumes et mon vert de poireaux que je laisse mijoter une trentaine de minutes, avant de le mixer. C’est tout, et c’est très bon !

Les produits ménagers

Encore une fois, voilà une astuce très facile à mettre en place : pour nettoyer sa cuisine, rien de mieux que le vinaigre blanc. Et si son odeur un peu forte vous rebute un peu, il suffit de verser une demi-bouteille de vinaigre blanc dans un bocal, d’y ajouter des écorces d’agrumes et de laisser macérer pendant deux à trois semaines. Après ce laps de temps, on filtre le liquide pour le mettre dans un flacon vaporisateur vide. Cela remplace à peu près tous les produits ménagers, et cela s’utilise aussi bien dans la cuisine que dans le reste de la maison.

 astuces-zero-dechet-cuisine-vinaigre-blanc

S’inscrire à une ruche

Dixième et dernière astuce (pour le moment), s’inscrire à La Ruche qui dit Oui ; pour faire court, un service qui met en relation producteurs locaux et consommateurs. Par exemple, j’achète mes oeufs exclusivement par ce biais, ainsi que les produits laitiers (conditionnés dans des pots et des bouteilles en verre).

J’espère sincèrement que certaines de ces astuces pourront vont servir ; et vous, quelles sont les vôtres ? On se retrouve bientôt pour parler de petits gestes slow-écolo dans la salle de bain !

Merci de m’avoir lue & au plaisir de vous lire,

Mots En Scène

Blog à tendance minimaliste et slow lifestyle

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookPinterestGoogle Plus

Share:
Written by Mots En Scène
Blog à tendance minimaliste et slow lifestyle