Mon amour,

Je ne suis pas parfaite, je ne le serai certainement jamais…

Tu auras tellement de reproches à me faire: d’être étouffante ou pas assez présente, de ne pas suffisamment te comprendre, d’être toujours sur ton dos, de ne pas assez appuyer tes choix… Pourtant je te le jure, j’aurais fait tout ce qui est en mon pouvoir pour être la personne que tu veux que je sois. Mais il faut que tu saches qu’il est extrêmement difficile de doser son amour, de savoir quand on est juste, de reconnaître lorsqu’on dépasse cette ligne invisible… celle qui établit une frontière entre liberté et sécurité. Je ne peux pas te promettre que je serai exemplaire, mais en revanche, je peux te jurer que l’amour que je te porte est le plus indestructible de tous les amours que j’ai connus.

Est-ce suffisant pour te combler? Qu’attends-tu de moi? M’aimeras-tu comme je t’aime? Je n’ai pas envie de te décevoir… mais ai-je le choix? Cela fera sûrement partie des étapes fondamentales de notre relation. Tu m’aimeras à la folie, tu me détesteras, tu me haïras, tu m’aimeras à nouveau? Puis tu partiras vivre ta vie loin de moi, et à mon tour je partirai un jour… pour toujours… Tu me pardonneras?

Dans mes rêves les plus fous, j’imagine que je suis ton modèle, que tu me trouves belle et intelligente, que tu es fière de moi. Que tu me seras reconnaissante un peu, ou en tout cas que tu te rendras compte que de jouer ce rôle est bel et bien la chose la plus belle mais aussi la plus difficile que nous apporte la vie. Tu le comprendras. Et tu me comprendras.

Alors voilà, je te demande de me pardonner. Pardon pour toutes les erreurs que je vais faire, pour tout ce que je te dirai et pour tous les mots que je n’oserai pas prononcer, pour tous mes mauvais choix… car il y en aura forcément; je te demande de pardonner le fait que je ne suis peut-être pas celle que tu aurais aimé avoir auprès de toi.

Quand tu auras l’âge de lire ces lignes, tu sauras que j’ai fait de mon mieux. Et surtout que le lien qui nous unit est éternel… quoi qu’il arrive.

Maman

Poupee-enfant

Ce texte a été écrit dans le cadre d’un atelier d’écriture virtuel nommé les Jolies Plumes. Ce mois-ci, le thème était le suivant: « Ecrire une lettre. Une lettre reçue ou une lettre qu’on envoie, à cette personne très loin – par les kilomètres, une dispute ou un peu plus – une lettre dans laquelle votre héros se dévoile, s’excuse ou pardonne, entretient ou tente de raviver – faire renaître – le lien. Une lettre d’amour, une lettre de haine, une lettre de confession, une lettre d’amitié, une lettre pour se retrouver ».

Cette fois-ci le texte que j’ai rédigé est un peu plus court que d’habitude, mais aussi un peu plus personnel… J’espère que vous l’apprécierez tout autant!

Dans un tout autre style, je vous conseille d’aller lire la lettre du blog Fil Culturel, qui est vraiment originale et agréable à lire! Et si vous avez envie de rejoindre cet atelier, il vous suffit d’écrire un petit message à latelierdesjoliesplumes@gmail.com; je vous assure que vous serez accueillies à bras ouverts!

Mots En Scène

Blog à tendance minimaliste et slow lifestyle

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookPinterestGoogle Plus

Share:
Written by Mots En Scène
Blog à tendance minimaliste et slow lifestyle